On commence la semaine avec un dessin d’un cousin éloigné, mais cousin quand même. Malgré la ressemblance, il semblerait que nous les chats, ne descendions pas directement tigres. Nous avons un ancêtre commun qui vivait il y a 60 millions d’années.

Bien qu’aujourd’hui éloignés, les ressemblances sont pourtant frappantes, en voici 5 :

La morphologie et le regard !

Le goût prononcé pour la prédation. S’immobiliser, guetter, ramper, puis bondir sur sa proie.

Le caractère solitaire est aussi assez marqué chez le chat. En effet, à l’état sauvage, les contacts entre chats adultes se limitent aux bagarres de territoire et à l’accouplement. Bien entendu, certaines races de chats domestiques, on depuis développé un fort attachement pour leurs maîtres.

Viandards par excellence, nous avons besoin de protéines animales quotidiennement.

L’apprentissage par le jeu. Commun à toutes les espèces de félin, le développement du comportemental passe par le jeu. Le chat apprend de façon ludique en jouant avec ses frères et sœurs, et aussi sa mère. Il développe son adresse en attrapant la queue de sa mère, et il apprend les techniques de prédation en les expérimentant sur ses frères et sœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *